Mexique 1900-1950 au Grand Palais jusqu'au 23 janvier 2017

jeudi, novembre 10, 2016Valentin de la noue







Que sait-on du Mexique quand on ne l’a jamais visité ? On connaît les traditions culinaires et vestimentaires, les trafics de stupéfiants, l’insécurité et parfois quelques bribes d’histoire avec la révolution du début du siècle dernier.
Mais le Mexique, c’est bien plus.

Nation ayant été un carrefour des différentes civilisations d’Amérique du Sud, elle a connu après la colonisation et les guerres avec l’Amérique du Nord, un XXème siècle des plus captivants. Les artistes y fleurissent, le jeune État compte sur l’art pour créer une histoire et fonder une tradition. Ainsi, elle offre à ses prodiges la possibilité de voyager à travers l’Europe pour y apprendre de ceux qu’on considère comme les plus grands.

Cependant, la révolution éclate en 1910. La plupart reste exilé sur le continent européen ou en Amérique du Nord. Ils côtoient ceux qui commencent à remettre en question la suprématie d’un art très classique. Plus que le côtoyer, ils deviendront le fer de lance de ces mouvements. Sans pour autant se revendiquer cubiste ou surréaliste, Diego Rivera, peintre, emprunte énormément à ces deux courants, avant de lui-même développer son mouvement artistique lors de son retour au Mexique.

À la différence de beaucoup d’artistes européens, Diego Rivera inclut la politique au centre de ses œuvres. Dès 1920, il retourne au Mexique et participe à l’élaboration de nombreuses fresques à Mexico City, et notamment celle du Palais présidentiel. Les relations avec les Etats-Unis, toujours ambiguës, prennent un tournant avec l’arrivée très appréciée des artistes mexicains dont la culture apparaît enfin sous un jour moins colonial aux yeux des occidentaux. Néanmoins, la rancœur des mexicains transparaît souvent dans les œuvres, au point qu’une fresque de Rivera destinée à une entreprise américaine sera détruite par la même entreprise, la jugeant trop anti-américaine.


D’une maitrise technique à l’émancipation du passé et l’affirmation de la richesse de sa propre culture, Mexique 1900-1950 vous plonge dans un tournant artistique et politique majeur dans l’histoire du Mexique. Cette exposition sera un rappel pour ceux qui ont eu la chance de visiter ce pays et une très belle découverte pour ceux qui n’ont pu découvrir une nation complexe et riche.

Vous pourrez aussi apprécier :

0 commentaires

Formulaire de contact