association conference Descartes

TEDx : 1 an en immersion

mardi, juin 05, 2018Hadrien Lagrange


Il y a une semaine, se tenait à l'Hôtel de Ville de Paris la première édition du TEDx Paris Descartes. Pendant près de six mois la Common Wave a eu la chance d'assister à la préparation de l'événement. Embarquons ensemble pour les coulisses de ce succès.




L’an dernier, à l’approche des rattrapages je cherchais toutes les raisons du monde pour faire autre chose que réviser. Coincé entre ma chaise et mon ordinateur, baigné dans des effluves de café froids et dans l’aléa des sons de radio nova, je réfléchissais : quel article conviendrait ? Après mille idées, j’en trouvais enfin une qui ne faisait pas intervenir de nazi, de secte ou de T-Rex : et si j’écrivais sur l’organisation d’un événement associatif étudiant ?
Le projet s’esquisse rapidement, il suffira de suivre une association étudiante tout au long de la préparation d’un de ses événements. Nouveau problème : qui choisir ? Idéalement, il faut que ça soit une association sans UFR d’attache et dont je ne suis pas membre, histoire de rester le plus objectif possible. Ça complique les choses et je n’ai rien à me mettre sous la dent jusqu’en novembre. Heureusement, un post Facebook de l’Université me sauve la mise : Paris Descartes va connaître sa première édition des TEDx. Commence une aventure d’un an (universitaire… 6 mois quoi) !

Un instant… c’est quoi les thédisk ?

En 1984, Richard Paul Wurman crée les conférences TED (pour technologies, entertainment & design ou en français Technologie, Divertissement et Conception). Elles consistent en un événement annuel de plusieurs jours où de nombreuses personnalités, éminentes dans leur domaine, prennent la parole au cours de conférences inspirantes. Face au succès du TED, l’organisation a lancé le programme TEDx qui permet à n’importe qui d’organiser des conférences sur le modèle des TED, à condition de respecter de nombreuses règles.

Bref.

Le coup de départ est donné en novembre. Les recrutements vont bon train et me voici à la réunion de présentation, la première, le vendredi 1er décembre dans une de ces salles introuvables du CUSP. Nous sommes une dizaine et, après un bref tour de présentation, il s’avère que chacun est là parce qu’il suit les TEDx depuis quelques temps surtout grâce aux vidéos YouTube. La réunion est dirigée par Arnaud Sanchez (président, étudiant en économie-gestion), ex-entrepreneur dynamique, et Auréane Landon (vice-présidente, étudiante en droit – économie-gestion). La première réunion est la plus laborieuse : il faut définir les besoins, choisir qui sera responsable de chaque pôle (speakers, événementiel, communication et partenariat), choisir un thème et dégager les tâches importantes.
Suite à quelques complications, je rate les réunions jusqu’à la fin du mois de mars. A partir de là j’assisterai aux réunions environ une fois par mois jusqu’au 28 mai, la date fatidique. Entre temps, du monde quitte l’aventure et quelques courageux la rejoignent à l’occasion de la campagne de recrutement menée depuis des mois. Pas trop de débats sanglants durant ces réunions : on reste calme, on discute, on construit. L'équipe s'organise beaucoup en amont grâce à Slack ou Trello.

Il faut noter que durant toute l’année l’équipe est en relation étroite avec le service de communication de l’Université Paris Descartes, notamment pour tout ce qui concerne la communication visuelle et le partenariat entre l’association et l’Université. Sur ce point on note donc une certaine divergence avec les autres associations qui sont plus autonomes mais moins certaines de leurs financements.

C’est la seule « divergence »?

Là il faut pousser l’analyse, même si ne parlera pas à tout le monde. La grande majorité des associations étudiantes s’articulent sur le même modèle. Elles sont souvent composées d’un Bureau de membres élus, puis éventuellement d’un Conseil d’Administration qui comprend les membres du Bureau et leurs prédécesseurs et, enfin, d’une Assemblée Générale qui regroupe l’ensemble des adhérents autour du Bureau. Globalement, une poignée de membres est au Bureau et prends les décisions puis le reste des adhérents (d’une dizaine à quelques centaines selon les associations) se contente d’être membres actifs ou inactifs. Mais les TEDx sont à des lieux de ce système.

Commençons par l’évidence : nouvelle association, pas de CA. Ensuite, il y a quinzaine de membres en tout et pour tout qui sont tous actifs sans exception. Le Bureau, quant à lui est composé d’un président et d’une vice-présidente seulement. Enfin, les responsables de pôle sont des membres comme les autres à la différence près qu’ils ont pour fonction de diriger l’action de leurs coresponsables. Surtout, n’y a pas de système d’adhésion et l’association fonctionne selon un modèle très horizontale.

Okay… et pour le côté « sans UFR d’attache », c’est comment ?

Encore une fois, la grande majorité des associations de Paris Descartes ont un local dans une UFR. Mais ce n’est pas le cas ici, c’est pourquoi toutes les réunions ont lieu à l’espace coworking Saint-Germain. De plus, les membres de l’association sont issus de nombreuses filières : droit, économie-gestion, pharmacie, médecine, psychologie. Cette diversité a d’ailleurs pour impact d’empêcher la présence de tout le monde en réunion ; je n’aurais vu les visages de chacun qu’une fois ou deux. Pour autant, cela n’a pas fait barrage à la réalisation de l’événement.

Du reste, l’équipe est relativement âgée par rapport au reste du monde associatif. La moyenne d’âge se situe quelque part entre 20 et 23 ans. Beaucoup ont déjà une expérience de l’engagement associatif, mais tous témoignent du fait que les TEDx c’est différent : les tâches, l'organisation et l'ambiance sont bien différentes. 

Donc tu as choisi la seule asso qui n’est pas comme les autres. Logique. Et le résultat ?

Les TEDx Paris Descartes ont lieu le 28 mai à l’Hotel de Ville. Talks, entracte, talks, afterwork : tout s’emboîte sans faux bond, c’est un succès. En quelques heures les 6 mois de travail font leur œuvre. La soirée est calculée à la minute près et se place sous le signe de la collaboration : service audiovisuel de l’Université et Labo Photo Pharma de Paris Descartes sont présents pour capturer l’instant. Aucun speaker ne sort du rang, il n’y a pas de tête d’affiche. Enfin, bonne nouvelle pour clore le spectacle : on peut s'attendre à une seconde édition des TEDx Paris Descartes (ou Université de Paris) l'an prochain, d'autant plus qu'une bonne partie de l'équipe est déjà prête à remettre le couvert.

Pour conclure cet article, je tiens à remercier l'ensemble de l'équipe des TEDx Paris Descartes pour m'avoir accueilli lors de leurs réunions et m'avoir fait confiance.

Vous pourrez aussi apprécier :

0 commentaires

Formulaire de contact