Culture fête Halloween

D'où vient Halloween ?

lundi, octobre 30, 2017Sonia Le Gal

Nous avons été nombreux à nous déguiser, étant petits, pour aller chercher des bonbons chez nos voisins. La fête de la peur, des déguisements et des caries refait surface ce mardi et vous allez être encore nombreux à vous déguisez et à vous maquillez pour célébrer cette fête entre amis. Mais avant de vous transformer à nouveau, savez vous quelles sont les origines d'Halloween ?




Que signifie ce nom ?

En Anglais, la Toussaint se dit « All Hallow’s day ». Le nom d’Halloween vient à l’origine de « All Hallow Even » qui signifie « veille de la fête de tous les saints », qui par une contraction de « Even » en « E’en », est devenu « Halloween ».

Quelle est l’origine historique de cette fête ?

Halloween tire son origine d’une fête celtique célébrée par une société de druides en 300 avant Jésus-Christ. A l’époque, cette fête est très populaire en Irlande, en Ecosse et au Pays de Galles. Dans le calendrier celte, le 31 octobre signe la fin de l’année. C’est à cette date que les celtes pensent qu’il y a un rapprochement entre le monde des vivants et celui des morts et que les esprits viennent rendre visite aux vivants. C’est pourquoi ils célèbrent un festival de la mort, à cette date, en l’honneur de leur divinité païenne appelée Samhain. Le but étant d’apaiser l’esprit des morts. Des rituels et des processions étaient alors organisés pour éloigner les mauvais esprits. Les prêtres venaient de maison en maison pour assurer la protection des foyers, en échange d’offrandes. Si les habitants du foyer ne donnaient rien, une malédiction était jetée sur la maison. C’est de ces processions qu’est tiré la fameuse phrase : « Trick or Treat » (Une offrande sinon la malédiction).
Lorsque les Romains conquiert la Grande Bretagne, ils ajoutent aux traditions celtes leurs propres rites qui avaient lieu le 1er Novembre en l’honneur de Pomone (déesse des fruits et des fleurs). La tradition celte est alors gardée avec le rite du jour de Samhain. Pour harmoniser les croyances et les religions, l’empereur Constantin déplace la date de la Toussaint catholique, traditionnellement célébrée en mai, au 1er Novembre. Depuis, les catholiques fêtent la Toussaint le 1er Novembre et la veille de ce jour. C’est la date où les morts sont donc célébrés. Pour résumer, pendant que les chrétiens célébraient leurs saints disparus, les païens celtes consacraient la nuit précédente à Samhain, leur seigneur de la mort.
Cette fête, traditionnellement fêtée en Europe, est exportée en Amérique au 19ème siècle grâce aux migrants irlandais et écossais qui s’installent sur ce continent. Le soir d’Halloween, les enfants portent donc des déguisements pour représenter les esprits des morts qui venaient rendre visite aux vivants pendant la nuit du Samhain celtique. La célèbre formule « Trick or treat » a également été conservée par les enfants pour demander des friandises aux portes des maisons.

Pourquoi utilise-t-on des citrouilles ?

La citrouille vidée et découpée pour en faire une tête de démon n’a pas toujours existé. C’est aujourd’hui un des symboles de la fête d’Halloween. Néanmoins, avant la citrouille, on utilisait des navets. Laissez-moi vous comptez l’histoire de ces étranges lanternes.
Pendant la fête celtique de Samhain, les prêtres en procession utilisaient des navets vidés pour éclairer leur chemin. Ils les découpaient de sorte à dessiner un visage. Jusque-là, la tradition n’est pas tout à fait déformée. Ces navets à l’allure de tête humaine représentaient les esprits puissants de la nuit de Samhain. Malheureusement, lorsque les Irlandais sont arrivés en Amérique, ils ont découvert que le navet ne se cultivait pas sur cette terre. C’est pourquoi la citrouille a remplacé son homologue blanchâtre.
On appelle souvent les citrouilles « Jack O’ Lantern » (Jack à la lanterne) en référence à un conte irlandais. D’après la légende, Jack est un personnage vivant une vie d’ivrognerie et de paresse. Il défie plusieurs fois le diable dans sa vie et obtient une dernière faveur de la part du diable : qu’il ne prenne jamais son âme. A sa mort venu, Jack se voit refusé aux portes du Paradis à cause de sa vie de débauche. Et il ne peut entrer en Enfer, car le diable en a fait la promesse. Jack devient alors un esprit condamné à errer dans l’obscurité. Il réussit à convaincre le Diable de lui donner un morceau de charbon pour éclairer son chemin. Il place alors ce charbon incandescent dans un navet sculpté. C’est pourquoi il est appelé Jack à la lanterne et qu’il réapparaît tous les ans le jour de sa mort, à Halloween.


Vous pourrez aussi apprécier :

1 commentaires

  1. Ha super on en apprend des choses!!
    Ma plus grosse peur c'etait quand je regardais un film d'horreur avec un potes chez moi et que d'un coup le telephone c'est mit a sonner on a sursauté haha surtout que avant on c'était raconté des histoire bien flippante , on s'en est souvenu de cette soirée mdrr

    RépondreSupprimer

Formulaire de contact