Carnet de voyage featured Israël

Attachez vos ceintures, direction ... Israël !

mercredi, août 23, 2017Sonia Le Gal

Chers lecteurs, je m’étais présentée à vous, en novembre, en vous contant mon voyage en Equateur. Mon besoin de parcourir le monde ne s’est pas contenté de cette découverte. Pour ce mois d’août, je vous propose un florilège de mes voyages de cette année. En espérant vous donner envie de bouger vers d’autres contrées, bonne lecture !

Pour mes premiers pas en Asie, je suis allée fouler la terre d’Israël en plein mois de juillet. Voici un rapide carnet de voyage venu tout droit de la Terre promise.


Jérusalem

Point de vue sur Jérusalem
Le poids de l’histoire est omniprésent sur ce bout de terre surplombant les vallées. Ce qui frappe en premier lorsqu’on approche de Jérusalem, c’est l’harmonie entre les constructions et ce désert ocre parsemé de verdure. Les bâtiments ont tous le même style, ce qui ne dénature pas le paysage.
En dehors des remparts de la vieille ville, Jérusalem est une ville animée et vivante. Il y a beaucoup de monde dans les rues, surtout aux abords des marchés et des souks. Ils valent le détour d’ailleurs ! C’est un vrai dédale d’étalage tous plus colorés les uns que les autres. Impossible d’en ressortir sans acheter une gourmandise, des épices ou du pain.
Il y a énormément de petits quartiers différents. Les rues s’entrecroisent et se recroisent. On peut s’y balader sans avoir de destination prédéfinie. Ces endroits sont calmes et ont beaucoup de charme. Plusieurs parcs vous offrent un point de vue magnifique sur la vielle ville de Jérusalem. N’hésitez pas à demander aux habitants, ils ont tous leur coin de prédilection !
Quand on pénètre dans la vielle ville en franchissant ses remparts, une autre atmosphère nous entoure. Tout est construit en vieille pierre. Dans une telle ville religieuse, il n’est pas étonnant de trouver énormément de construction religieuse : mosquées et églises se fondent dans le décor. Le mur des lamentations est un édifice impressionnant. La scène qui s’y déroule avec tous les fidèles qui s’y recueillent est toute autant impressionnante. Il est impensable de ne pas s’aventurer jusqu’au souk au mille et une boutiques sans y acheter un petit souvenir.

Le désert de Judée et la Mer Morte

A une heure de route de Jérusalem, vous pouvez vous retrouver dans un désert aussi sec qu’aride. Pour la première fois, je pénétrais dans un tel environnement. La végétation citadine laisse place aux couleurs ocres des montagnes. C’est un changement de décor soudain. Notre but ce jour-là était d’aller défier l’apesanteur dans la Mer Morte. Plus la route s’allongeait plus nous descendions au-dessous du niveau des Océans. Et oui, la Mer Morte est située à - 400 mètres ! Des panneaux renseignent notre emplacement par rapport au niveau des Océans : 0 mètre, - 200 mètres, etc.
Une fois arrivés aux abords de cette grande étendue d’eau salée, nous l’avons longé pour trouver un endroit pour s’y baigner. Malheureusement, il est aujourd’hui interdit de s’y approcher sans passer par une « piscine » aménagée. Nous avons rejoint le bord de la Mer Morte à bord d’un tracteur-bus.
La Mer Morte en plein désert
En s’approchant du bord de l’eau, on y voit des accumulations salines. Il n’y a pas de sable, pour rentrer dans la Mer vous marchez sur du sel. L’eau est très chaude en plein été, mais plus on s’enfonce et plus la chaleur est acceptable. Il y a comme une sensation étrange de jambe légère lorsqu’on avance au plus profond, comme si la Mer voulait nous porter. Lorsque vous vous essayez à vous allonger sur le dos (tout doucement parce qu’il ne faut pas mettre la tête dans l’eau), vos jambes remontent instantanément à la surface. Elles sont comme expulsées par le liquide salé. Des abris ont été posé dans l’eau pour pouvoir rester dans l’eau sans risquer l’insolation. C’est alors le moment d’admirer le paysage tout en étant porté par le sel. Imaginez-vous entourez de montagne de 600 mètres de hauteur, dans un environnement ocre avec cette touche de bleu salée qui vous enveloppe. Si le sel ne piquait pas autant les parties écorchées du corps, rester admirer le paysage, serait un vrai bonheur.

Tel Aviv

Nous voici à la dernière étape du voyage ! Trois jours pour découvrir Tel Aviv, on s’accroche !!
Tel Aviv est une ville étonnante, qui mélange toutes les ambiances et toutes les architectures. Le quartier de Jaffa, qui est le plus ancien quartier, donne du fil à retordre au niveau des escaliers. En hauteur, vous pourrez admirer la vue sur la capitale économique du pays. En descendant, petit à petit, les rues se font de plus en plus étroite et se termine sur la promenade côtière. Vous y trouverez un petit port servant de refuge aux pêcheurs. L’ambiance y est très jeune. D’anciens entrepôts ont été aménagé en bar, restaurants, etc. On peut y admirer le magnifique coucher du soleil.
Vue sur Tel Aviv depuis Jaffa
Le port de Jaffa
La ville en elle-même avec ses bâtiments modernes, tout de verre vêtu, n’est pas exceptionnelle. Cependant, elle recèle bien des trésors. Le quartier de Neve Tzedek par exemple. C’est un ancien quartier allemand. Le charme opère dès qu’on entre dans la première rue. Les maisons sont collées les unes aux autres. Les couleurs vous chatouillent les yeux. C’est un endroit pour les amoureux de street art. Les œuvres se mêlent au décor avec génie. Et si vous levez les yeux, vous serez étonné de pouvoir apercevoir les grands immeubles qui entourent ce coin de paradis.

Pour ceux qui, comme moi, ne connaissent rien aux différentes religions mais qui sont curieux d’en apprendre plus, ce voyage est une première ouverture. C’est le moment également d’en apprendre plus sur cette Terre de conquête et de reconquête. S’aventurer dans les musées est un bon moyen de s’enrichir les neurones et de se rafraichir (en pleine journée). Au-delà de l’histoire et de la culture, c’est un beau voyage qui ravira ceux qui ont soif de découvertes et d’inconnu.
A bientôt pour une nouvelle découverte !

Vous pourrez aussi apprécier :

0 commentaires

Formulaire de contact