aristote éthique featured

L'éthique

vendredi, septembre 09, 2016Hadrien Lagrange



Aujourd'hui, ce n'est pas un habitué de Common Wave qui écrit, mais un nouvel étudiant, Amin Benadjal, qui prend la plume pour nous parler d'éthique dans une série de billets. Pour son premier papier, il nous offre une introduction très accessible à l'éthique.

"Toute activité orientée selon l'éthique peut être subordonnée à deux maximes totalement différentes et irréductiblement opposées : l'éthique de responsabilité ou l'éthique de conviction."  Max Weber

     L'histoire veut qu'Aristote soit un des piliers de la philosophie nous offrant à travers sa vie une vision du monde, de la personne et de la société qui reste aujourd'hui, des siècles plus tard, d'actualité. Voyez par vous-même tout ce qu'il nous a transmis. Alors imaginez ce que nous pourrions laisser tous ensemble ! Nous sommes responsables à chaque instant de l'instant suivant et nous avons le pouvoir d'imaginer, de créer notre avenir ensemble. Nous devons donc réfléchir, ensemble, à qui nous sommes et ce que nous voulons pour atteindre un bon vivre ensemble, une vie meilleure pour chacun et pour tous. C'est à cette instant qu'on peut commencer à parler d'éthique.

    L'éthique ?

    L'éthique est pour Aristote un moyen que l'homme doit utiliser pour atteindre une vie meilleure, atteindre une excellence. Je rajouterais à ceci que l'éthique n'est pas une vision fixe de ce que l'homme doit ou ne doit pas faire pour vivre bien, vivre avec l'autre ; elle est dynamique, offrant à travers le temps et l'espace une facette de ce qu'elle est. Elle se construit et s’enrichit, passant d'un simple ruissellement sur le bord d'une falaise, bruit imperceptible - et pourtant en tendant l'oreille, on l'entend, ce son qui petit à petit prend de l'ampleur - devient audible puis visible, passant de simple goutte d'eau à un océan profond. Il est cependant très facile de se perdre en mer si on ne possède ni carte ni boussole. Alors ensemble nous devons dessiner de nouvelles terres, de nouveaux repères, pour comprendre au mieux ce que nous devons devenir pour vivre mieux. C'est une quête qui semble ne pas avoir de fin, mais le voyage en soi est l'accomplissement d'un parcours éthique propre à chacun, permettant un meilleur rapport à soi et à l'autre et donc visant à atteindre ce vivre ensemble qui pour certains semble utopiste !

    L'éthique d'aujourd'hui ?

    Selon moi, actuellement, les enjeux de la société ont changé. Nous devons changer notre manière de penser, notre manière de voir le progrès, les questions ne sont plus les mêmes. Il y a quelques années nous cherchions à savoir : jusqu'où peut-on aller dans le progrès ? L'éthique s'inscrit dans trois grands domaines : la personne, l'environnement et le futur. Nous devons avoir une éthique de la personne dans un environnement respecté pour une vie présente tout en pensant aux générations futures par principe de responsabilité. Aujourd'hui nous devons nous demander : jusqu'où doit-on aller dans le progrès ? Où sont les limites du progrès ? À quel moment le progrès pour le progrès détruira le progrès ? Dans quelle mesure dois-je changer ma société pour atteindre un vivre-ensemble ? Je souhaite donc et espère qu'à travers ce billet nous puissions discuter ensemble, échanger, débattre mais surtout comprendre et apprendre les uns des autres pour construire notre monde de demain. Le langage est le première outil de la civilisation, alors utilisons le à bon escient !

    Le prochain sujet que je voudrais traiter avec vous porte sur la médecine et son rôle : la médecine doit-elle avoir une visée thérapeutique, ou bien doit-elle permettre une augmentation des performances ?

Benadjal Amin

Vous pourrez aussi apprécier :

0 commentaires

Formulaire de contact