alcool Bière featured

Comment ne pas renverser sa bière ?

vendredi, septembre 02, 2016Hadrien Lagrange

La bière, blanche, brune, blonde, parfois rousse, est la boisson sacrée de l’étudiant. Certains la boivent en bouteille, les plus sages (ou fins stratèges ?) au demi, les habitués à la pinte et les autres au pichet ou même en girafe. De tout degré, cet élixir est notre compagnon favori de soirée, c’est notre couteau suisse de la biture réussie : on peut la boire pour l’alcool, on peut la boire pour s’hydrater, elle remplace aisément l’eau et ne nous donne jamais l’air ridicule, même au milieu de nos poivrots préférés. Bref, la bière est la deuxième meilleure invention de l’homme après la PLS. Mais, hélas, il ne se passe pas une soirée sans qu’une bière soit renversée. Un sombre motif de dagobit improvisé est parfois éructé des lèvres d’un ami quelque peu éméché, mais c’est de toute façon jamais véritablement désiré. Alors pour vous servir, Common Wave vous livre aujourd’hui ses solutions pour ne plus renverser sa bière en situation extrême.

http://www.1fotech.com/wp-content/uploads/2012/04/biere-fond-d-ecran.jpg
Source : www.1fotech.com

Il y a tout d’abord ce fameux cas de la bière renversée pendant une danse endiablée. La solution la plus rationnelle serait de vous dire de boire votre bière cul-sec avant d’aller sur le dance floor, mais même comme ça, certains trouveraient le moyen de tremper la moquette du salon de tonton... l’idéal reste donc cette invention d’une marque de bière australienne, un bras gyroscopique compensant tous vos mouvements :

Il y a ensuite le cas d’un slow un peu trop posé. Que celui qui ne s’est jamais assoupi en déversant tout le contenu de sa pinte dans le décolleté de sa partenaire me jette la première bière ! C’est un accident bien plus fréquent qu’on ne le pense. La meilleure solution reste ici encore de finir son verre cul-sec avant d’aller danser. L’astuce du bras gyroscopique est toujours valable, mais elle risquerait toutefois de briser ce moment d’intimité entre votre partenaire, vous et votre bière.

Mais même hors du dance floor, la moindre soirée suffit à créer un environnement hostile pour l’équilibre de votre pinte et vous. Le moindre de vos déplacement ou le moindre déplacement d’un des autres fêtards suffirait à répandre votre bière sur le lino usagé de votre ami d’enfance ou dans les poils du chien des parents dont vous gardez l’enfant ce soir. Dans ce cas, la solution, quoi que peu évidente, est simple : finissez votre bière cul-sec avant de vous déplacer ou dès que quelqu’un approche de vous. Ici le bras mécanique ne vous suffira malheureusement pas. Cependant, Pour la Science nous donne un coup de main : il vous suffit d’une petite blonde bien mousseuse pour passer la plus sereine des soirées ! Et ce n’est pas moi qui le dit, c’est la science : http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/actu-la-mousse-limite-les-risques-de-renverser-sa-biere-34009.php

Reste enfin la situation la plus risquée et la plus fréquente. Après une réunion vous finissez votre journée par un petit afterwork des familles pas piqué des hannetons dans un bar sombre d’Odéon. Il n’y a qu’une marque de bière, elle n’est pas cher, vous en commandez un pichet avec vos collègues. A l’intérieur les fauteuils sont usées, les tables bancales et la lumière tamisée. Éreinté, vous posez votre verre et, d’un geste léger, un de vos collègues vient faire trembler la table, envoyant une partie du contenu de votre pinte s'ajouter à sa patine de l'ameublement. Vu la boisson, vous devriez franchement lui être reconnaissant de ménager votre foie et de vous préserver d’une pancréatite à peine désirée. Mais par réflexe, croyez-moi, vous enragerez ! Là maintenant, tout ce que vous demandez, c’est de la raide, du rouge, du seroplex ou même les trois. Et si ça marche pas vous vous sentez prêt à taper dans le liquide de refroidissement. Alors, la bave au lèvre tel le Fauve en colère, vous lui enjoindrez d’écrire un article sur comment ne pas renverser sa bière. La sensation est encore pire que lorsque vous trinquez à l'eau.
Il y avait pourtant un moyen de vous prémunir, il suffisait de la boire cul-sec avant de vous asseoir.

Vous pourrez aussi apprécier :

0 commentaires

Formulaire de contact