Cinéma Culture Film

"Le lendemain" ou l'impossible pardon

samedi, mai 28, 2016Mathias Darmon

Avec son film, Le Lendemain, le réalisateur suédois Magnus von Horn fait preuve d'une maturité rare et d'une maitrise saisissante pour son premier long métrage. 

"Le Lendemain" premier long métrage de Magnus von Horn

Une histoire bouleversante

Après plusieurs mois d'absence, John retrouve son père et son frère et rejoint le foyer familial. Le spectateur comprend rapidement que le jeune adolescent vient de purger une peine de prison mais le début du film ne nous permet pas de connaitre la raison de son emprisonnement. Un flou persistera autour de cette incarcération jusqu'à son retour dans son ancien lycée. 
Il s'avère finalement que John a assassiné son ancienne petite amie qui fut également sa camarade de classe. 

Un retour incompris au lycée

Le pardon impossible 

Très vite le jeune John se retrouve rejeté et martyrisé par l'ensemble du lycée. Les parents d'élèves, les étudiants, le personnel enseignant signent une pétition pour réclamer son départ imminent de l'établisssement. Plus personne ne désire le voir et les actes de violences à son encontre apparaissent récurrents.
Seule Malin, une camarade de classe, verra en John un être attachant, bon et sensible. 

La jeune Malin, seul soutien de John 

Une cicatrice familiale 

Le père de John fera tout pour que son fils retrouve une vie normale après son emprisonnement en l'emmenant à la chasse, l'inscrivant dans le même lycée et tentant en fait de renouer des liens avec lui. Le petit frère de John a par ailleurs du mal à comprendre le comportement de son aîné. Quant à leur grand père, atteinte de la malade d'Alzheimer, son retour dans le foyer ne fera que compliquer des relations déjà tendues au sein même de la famille. 

John et son père à la chasse

Un premier film d'une grande justesse

Difficile d'aborder les thèmes tels que le pardon, le rejet, les conflits familiaux, et pourtant Magnus von Horn fait ici preuve d'une précision remarquable quant à la direction de ses acteurs et à la mise en scène de cette histoire tragique. 
Avec une photographie absolument remarquable et des plans dont la lumière fait ressortir toute la beauté des paysages suédois, le réalisateur suédois démontre sa capacité à capter l'attention du spectateur sans abuser de dialogues ou d'effets visuels superflus. 
Le réalisateur suédois nous offre donc ici un premier film vraiment réussi et la suite de sa carrière s'annonce riche en émotions. 

Magnus von Horn sur le tournage du film




"Le Lendemain" de Magnus von Horn sort en salle ce mercredi 1er juin et vous est chaudement recommandé part toute l'équipe de "Silence, ça tourne"
 


Vous pourrez aussi apprécier :

0 commentaires

Formulaire de contact