Art Culture MAM

Les shadows de Warhol illuminent le MAM de Paris

lundi, octobre 05, 2015Mathias Darmon

Andy Warhol revient en France pour une exposition exceptionnelle au Musée d'Art Moderne de Paris. Les célèbres Shadows de Warhol sont exposés pour la première fois en Europe. Peintes en 1978, ces toiles reflètent le génie d'un Warhol au sommet de son art. 



L'idée de cette exposition est d'introduire, d'annoncer ces Shadows qui apparait comme une oeuvre compliquée à regarder et à comprendre car son sujet est une ombre qui se répète 102 fois à travers autant de toiles. Il s'agit d'une exposition assez exigeante, proche de l'esprit Warholien.
Ce n'est que par convention qu'il faudrait considérer ces oeuvres comme de la peinture. Au fond, les Shadows sont là pour nous rappeler que la peinture de Warhol, l'art de Warhol, échappe à toute catégorisation. Et plutôt que de laisser l'institution plier l'oeuvre à ses exigences, c'est le musée qui a du se plier à l'exigence des Shadows. 


Part le monde, une vingtaine d'expositions consacrées à Warhol sont mises en place chaque année. C'est un artiste qui a beaucoup produit dans différents champs. D'où cet aspect "unlimited" qualifiant l'exposition. L'artiste travaille aussi bien la sérigraphie, que le cinéma ou que la production de groupes de rock. 


L'exposition veut ainsi exposer Warhol tel qu'il a été perçu dans les années 60, grâce à sa présentation d'origine. Durant ces années, l'oeuvre de Warhol était présentée en séries, il y avait des murs entiers de sérigraphies. Warhol à chacune de ses expositions met à l'épreuve le musée en essayant de la pervertir, de le dépasser et c'est le cas avec ses Shadows. Car même de son vivant il ne les a jamais présenté comme elles le sont aujourd'hui au MAM. 


C'est en 2011 que les Shadows sont présentées pour la première fois en intégralité, et c'est en 2015 que cette oeuvre traverse l'Atlantique pour être exposée à Paris, se montrant ainsi pour la première fois en dehors du territoire américain. La dernière salle de 700m2 permet ainsi d'exposer parfaitement les toiles et d'apprécier leur dimension et leur puissance vertigineuses. 


Mais avant cette ultime salle, différentes époques de Warhol sont reproduites à travers une dizaine de pièces que l'on parcourt allègrement et surtout en prenant son temps afin de savourer toutes ces oeuvres dont les couleurs enchantent notre regard. 


Dans la première salle de l'exposition sont ainsi présentés des auto-portraits de Warhol en rapport avec les boites de soupe de l'artiste. Le Musée a voulu, dans l'esprit de Warhol, ne pas respecter la hiérarchie des sujets et des genres. 


Une autre salle vous fera découvrir des films typiquement Warholien dont le sujet et le but apparaissent plus qu'ambigus. Dylan, une banane, Lou Reed, ces vidéos aussi provocatrices qu'incompréhensibles furent terriblement controversées à leur sortie aux États-Unis. 



Au delà d'un hommage, cette exposition nous fait redécouvrir les plus grandes oeuvres de l'artiste américain aux talents immenses et démesurés. Warhol fait fi des conventions et des règles imposées par la peinture, le cinéma ou le dessin. 


L'exposition n'est cependant pas une rétrospective, ce n'est pas son objectif. Elle se concentre sur quelques séries spécifiques comme les "Jackie", les "Mao" ou les "Chaises électriques", et à chaque fois ce qui compte est leur mise en l'espace. 


En 1965, Warhol prend sa retraite d'artiste pour se consacrer au cinéma et fonde le Exploding Plastic Inevitable. Créant ainsi une série d'évènements multimédia éphémères absolument déjantés, hors normes et totalement excentriques. Du Warhol pur. 


Puis la salle des nuages argentés vient littéralement illuminer l'exposition et lui apporter une légèreté enfantine. Cette oeuvre était une sorte d'adieu à la peinture pour Warhol, une oeuvre fondamentalement ludique que l'on peut toucher. Là encore le caractère extrêmement désobéissant et indiscipliné de ces ballons gonflés à l'hélium démontre la volonté de s'échapper du cadre dans lequel on essaye de les confiner, à l'image de leur créateur. 


L'exposition Warhol se déroule au Musée d'Art Moderne de la ville de Paris du 2 octobre 2015 au 7 février 2016. Elle est incontournable et inévitable. Warhol avait ce don pour transgresser les limites et le visiteur sera comblé par une telle désobéissance et impertinence. 

Warhol s'est toujours attaché à faire les choses très mal mais avec beaucoup de précision. 



Vous pourrez aussi apprécier :

0 commentaires

Formulaire de contact