examens facultés partiels

La Semaine des Partiels !

dimanche, décembre 14, 2014M.C


i.e celle où tu voudrais avoir choisi une autre filière comme chocolatier, coiffeur ou enfant caché de Bill Gates.



La semaine de l'enfer est là.




Parce que tu n'es pas tout à fait prêt. 



En fait, même pas du tout ! 



Quand on passe une semaine à réviser. 






Qu'on a beau réviser, on se sent toujours aussi stupido. 




Quand pour dédramatiser, tu regardes une série de droit et que tu penses que vraiment, ça t'aidera pour ton exam de droit pénal. Mais bien sur ! 




Qu'après la semaine de révision, notre cerveau est moisi. 






Quand la concentration n'a jamais été notre fort. 




et que tu lis cet article au lieu de réviser. Baaaaah Braaavooo.
  

Quand tu as atteint le fameux point de non-retour du "J'en ai marre, j'arrête de réviser".



Chante "Fuck it All", ça te fera du bien ! 



(ou cette vidéo qui n'est pas plausible du tout - elles sont asiatiques. Le mot échec n'existe pas. Niark Niark.)


Quand c'était pour déconner, tu ne peux pas abandonner. 





Quand la mal-bouffe, nous avons idolâtré, pendant les révisions. 






Quand plus rien n'a d'importance, même pas l'hygiène. 




Quand tu ne penses qu'à une chose. 








Quand on fait ça pour avoir un peu d'argent pour vivre plus tard. 




Quand tu as besoin de dormir. 







Mais que tu ne peux pas et que quelqu'un doit te réveiller pour continuer à étudier. 





Que tout le monde achète ses cadeaux de Noël et que toi, tu révises. Chacun ses priorités.



But, I am not actually.
FAMILLE, Vous n'aurez pas de cadeaux cette année !


Quand c'est la veille de l'examen que tu n'as révisé que "superficiellement en faisant des fiches", c'est à dire, pas du tout.





Quand tu n'as pas le bon Code à jour et que la biblio sera à sec le jour du partiel. 



Il en reste peut-être Place de la République. (winky face ;) )




Que lundi soir, tu te rends compte que la semaine va être longue et que les redoublants ne te rassurent pas.






Quand on arrive aux partiels et que c'est la ruée vers la meilleure place. 






Quand tu es face à un sujet qui n'évoque rien. 












Quand le prof a oublié que vous n'aviez pas traité le thème en CM et le met en partiel.





Quand c'est l'exam et que le stress arrive à son point de non-retour.








Quand tu écris pour écrire mais que cela revient aux mêmes résultats que les témoins de Jéhovah faisant du porte-à-porte : le néant.




Quand avant le partiel, certains essaient de t'expliquer une notion avec beaucoup d'inexactitudes et que tu avais tout compris sans leur aide.







Quand il y a différents types d'étudiants et que tu fais définitivement et totalement partie du dernier. 



Quand tu es en M1 droit des affaires et heureux de ton choix en voyant la tête crevée des privatistes et des publicistes. 




Quand tu es en M2, traité comme un licence et qu'en plus, on te fait un partiel surprise. (passer 4 ans à souffrir n'est-il pas suffisant ?)





Quand tu comprends ton sujet de partiel et délivre un devoir plutôt correct.






Quand il y a une place spéciale en enfer pour les profs qui donnent des sujets impossibles à faire avec plus de pièges que de secondes dans une minute.






Quand c'est la fin. De tout. Et que tu penses ressentir ce que Frodon a vécu en portant l'anneau.

Quand c'est la fin et que rien ne peut arrêter ta marche vers la sortie de la fac, aka l'enfer.



Quand il reste des examens après les vacances.


Quand on espère vraiment un jour trouver des gênes liés à Bill Gates, Rotschild et autres familles riches pour ne plus avoir à étudier.





Bon Courage à tous (et à moi-même) et sachez qu'on est tous dedans ! 




Allez, c'est bientôt Noël et surtout, le jour de l'Annnnnnnnnnnnnn.





Vous pourrez aussi apprécier :

0 commentaires

Formulaire de contact