concert Festival live

Les Solidays - Hippodrome de Longchamp les 27, 28 & 29 juin

mardi, octobre 28, 2014Marion Porez Caruso


Chaque mois de juin à l’hippodrome de Longchamp se déroule le Festival Solidays qui a réuni plus de 50 000 personnes cette année. Pour un prix plus que raisonnable (à partir de 39€), les festivaliers se sont réunis autour d’une folle programmation pour soutenir l’association Solidarité Sida et profiter d’un week-end hors du temps. Les concerts mais aussi des exposants pour la prévention, des expositions ludiques, comme Sex in the City, et des stands de marques partenaires qui te font repartir avec des sacs, porte-clefs, photos, préservatifs, etc. C’est donc dans une ambiance mêlant sensibilisation, fête et engagement que se sont enchaînés des artistes, français et internationaux, sensationnels. Les révélations de l’année comme La Femme, Christine and the Queens ou Jabberwocky mais aussi des artistes piliers de la scène musicale comme -M-, Franz Ferdinand et 
Vanessa Paradis.

Un petit aperçu de l'ambiance (seulement les artistes que j'ai pu voir) :

Vendredi : Yodelice, Fauve, -M-, Vitalic VTLZR, Shaka Ponk
Samedi : Jabberwocky, Gesaffelstein, The Parov Stelar Band, Franz Ferdinand, Stuck In The Sound
Dimanche : Metronomy, Skip The Use, Yuksek, Woodkid, Jamaica, La Femme, Vanessa Paradis


Parmi mes plus beaux moments ?
-M- tout d’abord, cet artiste accompli et hors-norme qui a soufflé un vent de folie sur la grande 
scène. Mais aussi Jabberwocky ou The Parov Stelar Band et leurs influences électro-swing qui nous 
ont fait danser toute la nuit avant de nous laisser dans les bras de Gesaffelstein, enfant de la nouvelle 
scène électro française.
Puis, le dimanche, une fin en apothéose : Metronomy, les dieux de l’électro alternatif ; 


Woodkid qui ferait mieux de ne pas prendre sa retraite car, son live avec orchestre m’a ému jusqu'à la petite larme ; Jamaïca, petit groupe français avec des morceaux percutants que vous avez déjà tous entendu au moins une fois sans le savoir. Et enfin, un final éreintant avec les 
Skip the Use avec qui il faut toujours bien s’accrocher (et bien manger) qui ont appelé au combat contre la maladie et à l’engagement politique.


En bref un festival une nouvelle fois inoubliable autour de l’icône Madiba et de la lutte contre le 
sida !

 Merci Solidays !









Vous pourrez aussi apprécier :

0 commentaires

Formulaire de contact