communication non-verbale émotion psycho

La communication non-verbale

lundi, octobre 20, 2014Camille Garreau

La communication non-verbale :



Quelques pistes pour décoder certains gestes, postures et expressions faciales

--
Vous connaissez peut être la série Lie to Me, retraçant l'histoire du Dr Cal Lightman, psychologue expert en détection de mensonges par l'analyse de « micro-expressions ». Ce monsieur existe dans la réalité, de son vrai nom, Paul Ekman, et nous en apprend beaucoup sur les expressions faciales et les émotions. Je vous propose un bref résumé de quelques découvertes ainsi que celles d'autres chercheurs sur la communication non-verbale.

I – Le corps


  • Le rôle de l'imitation dans la séduction :

Selon Farley, qui a souhaité déterminer les différents comportements non verbaux associés avec l’intérêt romantique envers une personne , les comportements qui ont émergés comme le plus prédictif d’une volonté de maintenance de la relation sont : l’imitation, le sourire et la douceur de la voix. L’indice le plus pertinent était l’imitation, en effet, les hommes qui ont exprimé ressentir un intérêt romantique envers leur interlocutrice ont davantage imité ses gestes.

En gros ?? Si un homme reproduit souvent les mêmes gestes (exemple: se toucher la joue) que la femme avec qui il discute et inversement, il y a des chances pour qu'il ou elle lui plaise. 
  • Position Assise et sympathie :


Selon une étude d'Albert Mehrabian : plus nous apprécions une personne, plus nous avons tendance à nous en rapprocher, et inversement en nous en éloignant lorsque nous éprouvons de l’aversion pour celle-ci.
Chez les hommes comme chez les femmes, le degré de retrait en arrière du torse est moins important quand ils communiquent avec des personnes qu’ils apprécient.
Quand un homme communique avec un interlocuteur masculin, son fort degré d’aversion pour cette personne s’exprime par un manque de décontraction ; et lorsqu’il a à faire à une femme qu’il n’apprécie pas du tout, il fait au contraire preuve des plus hauts degrés de relâchement corporel latéral.
Lorsqu'une femme n’apprécie pas son interlocuteur (qu’il soit masculin ou féminin), sa position assise se traduit indifféremment par un relâchement sur le coté.

II – Le visage


Les 6 émotions principales et leurs caractéristiques.

Il existe une multitude d'expressions faciales émotionnelles. La plupart sont facilement repérables mais certaines sont ambigües voire cachées ou dissimulées. Voilà quelques techniques simples pour les débusquer :
  • Le sourire :

Le sourire exprime de nombreuses émotions, positives pour la plupart mais aussi négatives parfois. En voici quelques exemples, facilement repérables qui vous permettront d'en apprendre un peu plus sur votre interlocuteur au moment de leur apparition :
Le sourire éprouvé ou sourire Duchenne : Il implique le muscle du grand zygomatique (reliant les pommettes aux commissures des lèvres), l'angle de la bouche remonte vers les pommettes et peut étirer les lèvres et remonter les joues, il implique également une plissure de la peau sous les yeux et provoque des pattes d'oie.
Le sourire méprisant : Il implique une contracture du muscle des coins des lèvres, provoquant un gonflement souvent une fossette et un léger relèvement des commissures. Le mépris implique souvent une version unilatérale de cette expression (un seul côté des lèvres est contracté et relevé).
Le sourire atténué : L'interlocuteur éprouve réellement une émotion positive mais tente de faire comme si ces sentiments étaient moins intenses qu'ils ne le sont vraiment. Le but est d'atténuer l'expression d'une émotion positive. Cela peut se traduire par des lèvres pincées, les coins de la bouche contractés ou abaissés, la lèvres inférieure relevée ou les combinaisons de ces mouvements peuvent fusionner avec le sourire simple.
Le sourire séducteur : Il s'agit d'un sourire éprouvé, face à la personne qui l'intéresse, sans la regarder. Puis elle lui adresse un regard à la dérobée pendant un temps suffisamment long pour être remarqué avant de se détourner.
Le sourire embarrassé : Ici, le regard est baissé ou de biais. On peut voir un rehaussement de la bosse du menton.
Le sourire feint ou sourire non Duchenne : C'est le seul sourire qui ment. Le but est de convaincre l'autre qu'une émotion positive est ressentie alors que ce n'est pas le cas. Les indices sont relativement simples à repérer : asymétrie des expressions, absence du plis sous les yeux, des pattes-d'oie et des joues relevées, absence d'abaissement du sourcil. On remarque souvent une implication des mouvements de la partie inférieure du visage sans mouvement de la partie supérieure. Dans le large sourire feint, un pli sous l'oeil peut apparaître mais dans ce cas, les sourcils ne bougent pas.
  • Les yeux :

La direction du regard diffère d'une émotion à l'autre. Ainsi on observera une orientation du regard vers le bas pour la tristesse ou vers le bas ou de biais pour la honte. Attention, la direction du regard est facile à contrôler, un interlocuteur qui veut paraître sincère peut vous regarder droit dans les yeux. Le clignement des paupières peut être un indice du ressenti de votre interlocuteur. Si vous observez une augmentation du rythme de clignement des yeux chez celui-ci, l'individu est ému (quelle que soit l'émotion).
Selon plusieurs études, à lumière constante la dilatation de la pupille peut manifester le passage d’une émotion, positive ou négative. D'autre part, la dilatation des pupilles constituerait un facteur d'attirance. En effet, d'après l'étude de Tombs et Silverman en 2004, les hommes trouvaient les femmes plus attirantes, plus jolies lorsque leurs pupilles étaient dilatées, il en est de même pour les femmes envers les hommes.
A vous de jouez, donc !


L'apport de la PNL :

Lorsque l'on vous pose une question, votre regard s'oriente de manière non aléatoire :
  • En haut à gauche : Visuel construit :on s’invente mentalement une image.
  • A gauche : Auditif construit : on imagine un son.
  • En bas à gauche : Kinesthésique : on se remémore une sensation physique.
  • En haut à droite : Visuel remémoré : on se souvient d’une image.
  • A droite : Auditif remémoré : on se souvient d’un son.
  • En bas à droite : Dialogue interne


Ce système n'est pas prouvé scientifiquement mais fait partie des théories phares de la PNL.

  • Mouvement de tête :

Selon la théorie des « faux non » en synergologie, la tête part à droite lors d'un « faux non » et à gauche lors d'un « vrai non ».

Et sinon....
Vous voulez savoir si votre interlocuteur vous ment ? Portez attention à son visage et ses expressions en lien avec ce qu'il est en train de vous dire, s'il y a cohérence il y a une forte probabilité qu'il vous dise la vérité, si non il y a peut être quelque chose qu'il ne vous dit pas...
3 règles fondamentales :
  1. Lire les gestes dans leur ensemble.
  2. Observez la cohérence.
  3. Décrypter le langage du corps selon leur contexte.
Références :
Ekman, P., Friesen, W. V., & O'Sullivan, M. (1988). Smiles when lying. Journal of personality and social psychology, 54(3), 414.
Ekman, P. (2007). Emotions revealed: Recognizing faces and feelings to improve communication and emotional life. Macmillan.
Ekman, P. (2009). Telling Lies: Clues to Deceit in the Marketplace, Politics, and Marriage (Revised Edition). WW Norton & Company.
Farley, S. D. (2014). Nonverbal reactions to an attractive stranger: The role of mimicry in communicating preferred social distance. Journal of Nonverbal Behavior, 38(2), 195-208.
Mehrabian. A., (1968), Relationship of attitude to seated posture orientation and distance. Journal of Personality and Social Psychology, (10/1), 26-30
Tombs, S., & Silverman, I. (2004). Pupillometry: A sexual selection approach. Evolution and Human Behavior, 25(4), 221-228.

Vous pourrez aussi apprécier :

3 commentaires

  1. Excellent article ! Je vais pouvoir mentir encore plus discrètement maintenant héhéhé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair ! Vraiment intéressant.

      Supprimer
  2. Beaucoup trop de talent en une seule personne. Tu as su révéler en moi un intérêt tout particulier pour le sujet dès la première ligne. Bravo!!

    RépondreSupprimer

Formulaire de contact