Actu Epique fantastique

Final Fantasy X

dimanche, avril 20, 2014MetaXIII

(Je sais, admirez).

                Pour ceux qui s’en rappellent, Final Fantasy X (FFX c’est plus court) est sorti en 2002. Plus de 10 ans après, Square Enix ressort du placard ce magnifique jeu.
La raison est de savoir pourquoi.
Pourquoi plus de 10 ans après ? Pourquoi sur Ps3 et pas sur Ps4 ? Pourquoi tant de temps à donner un sens à la légende ? 
La réponse en image : 

Votre question ? Est-ce que je l’ai acheté… euh hum hum…


Passons.

Remontons aux origines…
                L’univers du jeu vidéo est vaste, et certains jeux sont certainement entrés dans la légende. L’univers des Mario, les mortal kombat etc.. mais la saga final fantasy gagne également sa place.
Comment définir un final fantasy simplement : C’est un voyage dans un autre monde, parfois très réussi, parfois non (pour ceux qui ont pu y jouer, je leur rappelle le Final Fantasy I qui nous demande de sauver le monde peuplé de 3 villages et d’autant d’habitants pour ne pas exagérer).

Mais au fur et à mesure des épisodes, l’histoire a su se diversifier, devenir riche en éléments, en personnage, en charisme (que celui qui n’a jamais entendu parler de sephiroth se brûle à l’azote).

NB : Je ne parlerais ici que de Final Fantasy X, pas du X-2. Aussi vrai que batman n’a pas de pouvoirs, Final Fantasy est mort au X avec le départ d’Hironobu Sakaguchi, créateur et producteur des Final fantasy I à X. Le X-2 ne fut simplement qu’un jeu commercial voguant sur le succès phénoménal du X sans aucune liaison apparente avec le X, que ce soit dans l’esprit du jeu, ou quoique ce soit d’autre. Imaginez simplement que mario décide de devenir dresseur pokémon…


Final Fantasy X :
-              Son histoire : Final fantasy X met en évidence un monde dominé par la peur, par la manipulation, qui s’enlise dans une spirale funeste et qui du coup porte le joyeux nom de spira.
Mis à part ce joyeux jeu de mot, Le monde de spira est gouverné par les Maîtres de Yevon (nom de l’ordre religieux).
En gros, ça donne ça : un religieux dirige le monde. Il dicte les règles et quiconque ne les accepte pas est un hérétique et donc doit mourir.
Ce monde est parcouru de magie et de territoire étranges. On peut visiter une plaine sur laquelle la foudre tombe sans cesse, proche d’un désert de glace. Une atmosphère féérique emplit ce monde s’il n’était peuplé de monstre qu’on ne cesse de dégommer, mais bon, RPG dirons nous. RPG…

Les personnages :
                Les personnages sont charismatiques au possible. Nous retrouvons pour le personnage principal un héros du nom de Tidus.
(Une seule personne est le vrai personnage, saurez vous le reconnaitre? )




















































Ses particularités, c’est que le mec est quasiment capable de vivre sous l’eau. Dans le monde de Spira, il y a un sport très répandu : le Blitzball (sorte de water-polo en plus agressif mais sous l’eau) du coup on retrouve un nombre important de personnage qui réussissent à retenir leurs respirations pendant plus d’une journée parfois (le blitzball ne demande que 10 minutes seulement). La classe, on l’a ou on l’a pas.
               


La deuxième plus importante est une jeune fille du nom de Yuna. Elle souhaite détruire le gros monstre pas très joli pour apporter la paix sur Spira. Pour ce faire, elle doit aller chercher l’ultime chimère, au bout du monde (à sa porte ça aurait été trop simple).



En bref, nous voilà parti sur les routes semées d’embuches, mais tout ceci n’est qu’une histoire… Une histoire intense vous attend.




Vous pourrez aussi apprécier :

0 commentaires

Formulaire de contact