Art Caravan Palace Danse

Caravan Palace & L'électro-swing : musique passée ou "future wave" ?

dimanche, mars 23, 2014M.C


Caravan Palace & L'électro-swing :
Musique passée ou “future wave” ?


Présentation d'un genre musical à travers un groupe représentatif.



Vous l'aurez compris à la lecture du titre, la base de l'electro-swing, comme son nom l'indique, c'est du jazz et du swing. Le plus de ce genre musical décalé est l'addition de toutes sortes d'autres genres musicaux pour aboutir à un résultat étonnant. C'est exactement le genre de musique qui vous fera danser toute la nuit avec un partenaire aussi déjanté et enchanté que la musique elle-même.

Jolie Coquine :



Historiquement, l'électro-swing a vraiment pris forme fin des années 80 avec l'émergence d'autres mouvements forts tels que le rap et le hip-hop. C'est pourquoi vous ne serez pas étonné de trouver dans de nombreux morceaux électro-swing un simple et beau mélange... de tout. C'est un univers varié tout simplement. Les artistes ont pris l'habitude d'utiliser les grands noms du jazz comme premier jet puis de modifier et de compléter l'oeuvre. On retrouve ainsi dans de nombreux morceaux des samples du très grand Django Reinhardt, considéré comme un des meilleurs guitaristes et jazzman de tous les temps. Si vous pensez n'avoir absolument jamais entendu la moindre petite note d'electro-swing, cher ami il est fort possible que ayez tort : on la retrouve en effet dans de nombreux films à consonance 20s tel que The Great Gasby ou encore la très musclée série Boardwalk Empire pour donner un coup de fouet à certaines scènes et apporter cette image moderne.




Une caravane qui devient un palace ? No Way ! C'est l'histoire de la citrouille en carrosse que tu me chantes là ? Caravan Palace ?





Il y a quelques années, et étant fan de danse, c'est en regardant So You Think You Can Dance version US que j'ai découvert un soir le groupe Caravan Palace.

Here is the guilty video :



Version originale de Suzy :





Caravan Palace, c'est l'histoire un peu dingue d'un groupe français, un pari risqué de faire jouer les instruments en mélangeant les codes un peu passés et un peu trop modernes. Ainsi, on mixe l'électro, le violon tendance tzigane, les bruitages et le côté 20s. Quand on écoute Caravan Palace, on voyage dans le passé et on bondit dans le futur. Ce sentiment, le groupe l'exprime dans leurs vidéos mais surtout dans leur montage son. Il tente le pari de faire de la musique intemporel.

Rock it for me :



Avec deux albums à son actif, Caravan Palace est un petit jeunot du milieu “electro-swing”. Néanmoins, et là vient le chapeau bas, il ne manque en rien de professionnalisme artistique et apporte une fraicheur qui leur est propre grâce au vibraphone, aux machines et au montage son. Le milieu électro-swing a cette chance d'avoir une liberté artistique qu'on retrouve peu dans les autres catégories musicales (et c'est bien dommage à mon avis car ça nous prive parfois d'un coup de folie mérité de la part des musiciens et donc de morceaux exceptionnels.) Les artistes électro-swing n'ont aucun complexe à tout mélanger. Leurs morceaux sont composés de rap, d'électro, de riffs de guitare et d'accords de violon. Une voix vivante et rétro vient souvent se poser sur le tout et on s'imagine très bien dans un de ces bals dansant d'un autre temps. Et puis des fois, le sentiment change, vous écoutez ces morceaux et vous vous imaginez dans un bar jazzy perdu dans un coin de Paris où la cigarette est encore reine et les robes à volants des demoiselles s'agitent violemment sur la scène. Vous voyez le pianiste énergiquement délivrer un morceau au pianobar et vous parlez des secrets de la vie avec vos amis pendant les heures sombres de la nuit. Bref, l'électro-swing, ce n'est, au final, ni passé ni le futur mais bien le présent d'une soirée enivrante.



Leur dernier projet, Dramophone :








Si vous aimez ce genre de musique, vous apprécierez : Parov Stelar (évidemment me direz-vous), Chinese Man (I've got that tune, Miss Chang), Swing Republique (à écouter notamment la cover de Crazy In Love), Bastard Bastoni (album : Electro Swing Time Mix 2 ayant obtenu un score de 99% sur electro-swing.com), Kiss Me Yesterday, C2C (dans certains morceaux)...



Scenes from 1938 Carnival of Swing concert on Randall’s Island, NY, considered the first outdoor jazz festival :








LET'S DANCE !

Vous pourrez aussi apprécier :

2 commentaires

  1. Un groupe dingue pour un genre musical indémodable qui a encore de belles années devant lui (comme il en a eu derrière lui d'ailleurs...) ! Et un très bon article au passage :)

    RépondreSupprimer
  2. Thanks x) Ce genre de musique, si on pouvez me la mettre en intraveineuse, je serai sur un dance-floor jusqu'à la fin de ma vie. Le rêve serait d'aller à la Nouvelle-Orléans pour vivre leurs festivals.

    RépondreSupprimer

Formulaire de contact